Qu’est ce qu’un SAGE?

BocageLe Schéma d’Aménagement et de Gestion des Eaux (SAGE) est le reflet de l’engagement des acteurs locaux en faveur de la protection de la ressource en eau et des milieux aquatiques.

schema_eau

C’est un outil stratégique de planification à une échelle locale cohérente : le bassin versant (article L 212-3 du Code de l’Environnement). En effet, l’eau ne respecte pas les limites administratives. Pour agir efficacement, il faut donc considérer l’échelle du territoire drainé par un cours d’eau principal et par ses affluents : le bassin versant. L’objectif principal est la recherche d’un équilibre durable entre protection des milieux aquatiques et satisfaction des usages. Cet équilibre doit également satisfaire à l’objectif de bon état des eaux, introduit par la Directive Cadre sur l’Eau. La phase d’élaboration du SAGE est un moment privilégié de discussion entre les acteurs de l’eau et de résolution des conflits liés à l’utilisation des ressources en eau d’un sous bassin. Elle permet de rassembler toutes les données et connaissances existantes sur le périmètre du SAGE et de les faire partager à l’ensemble des représentants des élus, des différents secteurs socio-économiques et des services administratifs, réunis au sein de la Commission Locale de l’Eau.

Le SAGE est une opportunité unique de reconnaître les enjeux locaux et de les faire valoir au travers de programmes d’actions adaptés. Il est destiné à se traduire par des réalisations concrètes.

 Le SAGE offre la garantie de définition d’une politique consensuelle sur le périmètre, pour une durée de 10 voire 15 ans. Il ne s’agit pas d’une démarche obligatoire. Ce sont les acteurs locaux qui sollicitent sa mise en œuvre. La plus large concertation doit permettre à chaque personne concernée de participer à son élaboration.

Toutes les formes (eaux superficielles et souterraines, zones humides…) et toutes les composantes (chimiques, biologiques, physiques…) de l’eau doivent être prises en compte en intégrant leurs interactions, leur complexité et leur dynamique à l’échelle du bassin versant.

Laisser un commentaire